• MarieSaintRochel

Et si l’on cessait de sous-estimer le potentiel intuitif d’un être humain ?

Pensée du jour… Si la technologie peut être prédictive alors le cerveau humain en est capable aussi !


Nous sommes dans une société où il semble logique que la technologie et l’IA (Intelligence Artificielle) soient capables à divers degrés de jouer un rôle prédictif. Cette capacité de prédictions devrait, d’ailleurs, s’accroître à mesure que les recherches donneront de la puissance à l’IA.


Etrangement, de l’autre, notre société essaie d’imposer un modèle de pensée unique « l’astrologie et la voyance, on n’y croit pas ! ». C’est tout de même étrange de donner le pouvoir de prédire à un robot tout en le niant pour un être humain !


Toute technologie est une copie d’éléments qui existent dans la nature !


Aucune technologie n’est une invention pure ! Elle trouve son origine dans les lois physiques de la nature et de l’univers. En résumé, elle reprend des éléments qui existent dans la nature. Un ordinateur est, par exemple, une création (à un niveau moins perfectionné) de notre cerveau. Les chercheurs tentent de créer des matériaux fins et extrêmement solides en essayant d’imiter l’extrême résistance des fils d’une toile d’araignée. Autre exemple : les bioroboticiens ont réussi à recréer l’œil à facettes de la mouche. Les applications dans le futur risquent d’être nombreuses : vêtements intelligents (nous ne sommes pas loin d’une peau artificielle qui reprend les capacités de la peau humaine ou d’autres animaux) ou évitement d’obstacles en robotique automobile, aérienne ou spatiale. Cela s’appelle de la biotechnologie.


De nombreuses substances ou parfums sont une formulation de synthèse qui recrée des éléments qui existent dans la nature. Lorsque les chercheurs s’inspirent de la nature et se penchent sur les stratégies déployées par la nature pour les imiter dans des technologies innovantes, on parle de biomimétisme avec la nature. L’association Biomimicry Europa est un exemple de mise en avant de ce concept.


En somme, toute technologie est une copie d’éléments qui existent déjà dans la nature ou dans les lois physiques de l’univers ou de notre Terre !
Marie Saint Rochel - 2019

Les ordinateurs, la télévision, la radio : une imitation du cerveau !


Ainsi internet est un immense réseau qui récupère des données de partout dans le monde avec de multiples ordinateurs qui sont, en réalité, des cerveaux technologiques primaires. Mais, d’après les convictions de notre société, le cerveau humain (plus perfectionné), lui, ne serait pas capable de récupérer des données dans l’espace temps et de les traiter alors même qu’internet et les ordinateurs sont une copie de son fonctionnement… Avouez que c’est étrange !


En effet, il est bon de rappeler que le cerveau humain contient entre 80 et 100 milliards de neurones qui assurent la transmission de l’influx nerveux. Cependant, dans le fonctionnement de notre cerveau, ce n’est pas le nombre de neurones mais le nombre de connexions dans le cerveau appelées synapses qui compte. Le nombre de ces synapses est jusqu’à 10 000 fois plus élevé que celui des neurones ! Plus important encore, ces connexions cérébrales ou synapses continuent de se développer, réarranger et de se remodeler entre elles tout au long de la vie. C’est ce que l’on appelle la plasticité cérébrale.


On sait que les recherches sur le cerveau progressent à grande vitesse mais la science est loin de connaître parfaitement l’ensemble du fonctionnement du système de câblage du cerveau. Alors, dans ce contexte, avec autant de connexions neuronales (nombre de connexions de notre cerveau bien supérieur à n’importe quelle IA à ce jour), pourquoi le cerveau humain ne serait-il pas capable de prédire l’avenir, de récolter des données dispersées dans l’espace temps ? Je vous donne ma conviction profonde : il en est capable ! Il peut faire ce qu’une machine peut faire. Il peut faire même bien plus…

Surtout lorsque l’on ajoute à cela, le développement technologique progressif d’ordinateurs quantiques (la quantique étant totalement reliée aux notions de passé, présent et futur au niveau de l’atome et des électrons).


De même, les appareils de télévision et de radio sont des récepteurs de données et d’ondes qu’ils émettent sous forme de sons ou d’images mais le cerveau humain, lui, ne serait pas capable de le faire… au moment même où de plus en plus de chercheurs suivent la piste du cerveau humain qui serait connecté à une conscience extérieure à ce dernier (comme la télévision capte des données qui lui sont extérieures) et qui jouerait exactement le rôle d’émetteur et de récepteur de données du passé, du présent et du futur.


Valider cela, c’est partir d’une théorie qui me semble tout de même erronée : celle que la technologie est complète innovation et supérieure à la nature donc à l’humain. Personne n’osera s’aventurer dans cette direction. Un robot capable de faire le ménage, de servir une personne reste et restera toujours une copie d’un être humain, rien de plus rien de moins.


Tout ce que l’innovation technologique propose existe déjà bel et bien dans la nature !

Arrêtons de nous sous-estimer car rejeter les capacités extra-sensorielles du cerveau humain, c’est sous-estimer et sous-évaluer le potentiel de toute l’humanité.


Réévaluons l’humain à sa juste valeur : oui l’humain est une magnifique création capable de capacités extra-sensorielles et paranormales !

L’Intelligence Artificielle prédictive


… dans le recrutement


Selon le site cnetfrance, l’IA va pouvoir faire du recrutement prédictif pour isoler une ou plusieurs « perles rares », connaître le risque qu’un candidat refuse le poste proposé ou identifier la capacité d’intégration de celui-ci à l’esprit d’entreprise. Tout cela semble formidable.


Lorsque c’est un voyant qui fait cela ou lorsqu’un astrologue utilise de nombreuses données techniques pour arriver aux mêmes conclusions, ce n’est pas possible ou ce n’est pas déontologique. Ce qui semble éthique pour l’IA ne semble pas l’être (d’après notre société) pour un astrologue. Ce type de conclusions laisse perplexe…


N’oublions pas que l’IA porte bien son nom : Intelligence Artificielle donc, finalement, copie d’un cerveau humain, de l’intelligence humaine.


… dans la criminologie


Dans le même ordre d’idées, vous avez dû entendre parler des projets de criminologie prédictive qui analyse de multiples données pour connaître les zones à risque, les personnes à risque et les lieux et horaires où pourrait se produire un crime. Le projet IA, à terme, serait d’éviter les crimes violents. Cela s’appelle l’analyse prédictive criminelle.


Nous avons aussi les prévisions météo qui, certes, s’améliorent mais ne sont pas systématiquement fiables. Là, pour notre société, c’est normal que les prévisions météorologiques aient un taux de réussite relatif. Si c’est un voyant, on ne prend pas en compte son taux de réussite mais on pointe du doigt les seules erreurs de prédictions… Pourquoi ?


Ce ne sont que des exemples de déploiements à venir de l’IA qui devrait toucher tous les secteurs en termes de prévisions et d’études prédictives : finances, santé, justice, police, économie, budget… et tant d’autres.



Si l’IA peut être prédictive, le cerveau humain peut également l’être


Certes, on va facilement répondre que l’IA capte de nombreuses bases de données concrètes qu’elle interprète et qui lui permette de faire ses prédictions.

D’accord mais c’est exactement, ce que fait un astrologue : il collecte des données, les analyse avec précision et en déduit des informations psychologiques ou prédictives.


De même, un voyant se concentre et devient une sorte de capteur des informations qui gravitent à l’intérieur et autour du consultant. Il perçoit les lignes d’énergie que cette personne a créées avec ses décisions passées et sa situation présente. De là, intuitivement, il reçoit par télépathie des images, des sons, des sensations qu’il doit décoder pour faire des prédictions. La voyance devient une sorte d’IA très haut de gamme !



Cessons de dévaloriser l’humain !


Le but de cet article n’est pas d’opposer IA et cerveau humain. C’est juste une façon de donner à réfléchir à tous ceux qui prétendent que la voyance, ça n’existe pas (souvent par manque d’informations sur le sujet). Pensez-y : si l’IA, copie d’un cerveau humain, peut être prédictive alors le cerveau humain est capable de la même chose.


L’intuition et les capacités de voyance sont une forme, parmi d’autres, d’évolution du cerveau humain et surtout de l’être humain.


A chaque fois qu’une personne refuse l’idée de la voyance et autres arts divinatoires, elle rejette la puissance qu’elle a en elle et que chaque être humain a en lui.


Apprenons à valoriser la puissance intuitive et prédictive en nous parce que toute technologie prédictive reste et restera toujours une copie de ce qui existe sur notre Terre ou dans l’univers !

Et n’oubliez pas ceci : si l’Intelligence Artificielle, copie d’un cerveau humain, peut faire des prédictions alors l’original, le cerveau humain en est également capable !

#IA #IntelligenceArtificielle #cerveau #synapses #biomimétisme #biotechnologie #astrolicorne #voyance #astrologie

167 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

SIRET 44785196500015  Marie Saint Rochel

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now